Italien

Les élèves de 2nde qui choisissent l’option Italien LV3 sont tous débutants et constituent un groupe d’élèves motivés. Au niveau du Bac, cette option fait gagner des points aux élèves et peut permettre de relever la moyenne pour obtenir une mention.

LE PROGRAMME

En 2nde, nous travaillons surtout les bases de la langue et le vocabulaire du quotidien afin que les élèves commencent à pouvoir s’exprimer sur des sujets de la vie courante. Les thèmes abordés facilitent la mise en place d’activités ludiques.

L’année de 1ère apparaît comme une année de transition durant laquelle nous continuons à travailler la langue et à enrichir le vocabulaire, toujours dans le but de faciliter l’expression. Mais nous essayons aussi, peu à peu, de complexifier les thèmes abordés afin de préparer l’année de terminale.

Enfin, en Terminale, nous préparons l’épreuve du baccalauréat. Nous travaillons sur les 4 notions du programme (L’idée de progrès, espaces et échanges, lieux et formes du pouvoir, et mythes et héros) que nous illustrons par l’étude de documents de différentes natures (textes, images, vidéos, chansons,…) en essayant de mettre l’accent sur l’expression orale.

Tout au long des 3 années de lycée, nous insistons également sur l’aspect culturel et civilisationnel. En effet, si les élèves choisissent une LV3, c’est aussi parce que l’image du pays leur plaît et qu’ils désirent découvrir ou approfondir la connaissance d’une nouvelle culture. Ainsi, nous nous appuyons sur ce que les élèves savent déjà de l’Italie et cherchons à aller plus loin, à dépasser les stéréotypes pour leur donner des connaissances sur l’Italie au niveau de l’art, de la musique, de l’architecture, de la gastronomie, du sport, des coutumes, etc.

VOLUME HORAIRE ET ÉPREUVE DE BACCALAURÉAT

L’italien est suivi à raison de 3h par semaine de la 2nde à la terminale.

En 2nde, l’italien peut être :

  • un enseignement d’exploration
  • une option facultative.

Les élèves ont le même programme et les mêmes horaires, seul le nombre de leurs options change.

À partir de la 1ère, l’italien :

  • peut rester une option facultative. Donc pas de coefficient au baccalauréat mais les points au-dessus de 10 multipliés par 2. Ex : un élève qui obtient la note de 16 aura 6 x 2 = 12 points en plus.
  • en série littéraire, l’italien peut être choisi comme enseignement de spécialité. C’est alors une épreuve obligatoire coefficient 4.

Dans les deux cas, les élèves suivent les mêmes cours et préparent la même épreuve. Il s’agit d’une épreuve orale. Le candidat se présente avec les dossiers contenant les documents utilisés pendant l’année pour illustrer les 4 notions du programme et dispose de 10 minutes de préparation. Il a ensuite 10 minutes pour présenter sa notion en s’appuyant sur les documents. Enfin, l’épreuve se termine avec un entretien de 10 minutes maximum.

POURQUOI FAIRE DE L’ITALIEN ?

→    Des aspects culturels et linguistiques

  • une langue chantante et agréable, proche du français
  • une destination touristique attrayante grâce à des paysages variés, l’accueil chaleureux des Italiens, un riche patrimoine culturel
  • tout le monde connaît et admire les grands peintres italiens (Léonard de Vinci et Michel-Ange, par exemple), les compositeurs (Verdi, Vivaldi, Puccini …), les écrivains (Dante, Pirandello, Calvino)
  • l’Italie est le pays qui compte le plus de sites au patrimoine mondial de l’UNESCO

→   Des aspects économiques

L’Italie est :

  • la 4ème puissance économique de la zone euro et la 8ème puissance mondiale
  • le 2ème partenaire commercial de la France (et réciproquement)
  • le 1er exportateur mondial de produits de luxe
  • C’est une nation qui s’illustre dans de nombreux domaines :
  • agroalimentaire : Barilla, Lavazza …
  • design et architecture : Renzo Piano, Alessi …
  • industrie automobile : FIAT, Lamborghini, Ferrari …
  • mode : Dolce & Gabbana, Armani, Gucci, Versace …

→   Un atout pour l’avenir

  • parfois considérée comme langue à faible diffusion, l’italien reste la 4ème langue étudiée en France et la 3ème langue utilisée dans les échanges commerciaux
  • les effectifs continuent d’augmenter et les formations post-bac intègrent de plus en plus cette langue
  • Erasmus : possibilité d’étudier de 3 à 12 mois en Italie
  • les diplômés italophones sont recherchés !